Le Consulat

Réinventer la Seine

Programme
Programme mixte et modulaire ateliers d'artistes et artisans, cantine, co-working, lab, espace événementiel et bien-être, ponton flottant
Lieu
Site Halle de Rouvray (Paris 19e)
62, quai de la Marne
Année
2016
Maîtrise d’ouvrage
Ville de Paris
Mandataire : Made by Bensemoun
Maîtrise d’œuvre
Julien Beller architecte

MyFood (aquaponie) / Gautier (photovoltaïque)
Surface bâti existant
492 m2 (10m sous faîtage)
Mission
Coordination et rédaction de l'offre initiale, transposition du Consulat éphémère dans le contexte de l'Axe-Seine
Etat du projet
Concours

 

L’appel à projets Réinventer la Seine explore de nouvelles façons de vivre sur et au bord de l’eau sur l’axe Paris-Le Havre. Initié par l’association GANG (Groupe Action Neo Green) et produit par NatureRights (association loi 1901), le Consulat est un projet de lieu de vie collaboratif, une fédération d’initiatives et d’optimistes qui convergent pour  « penser », « agir », « danser », et « se réunir » : les quatre fondamentaux de sa programmation. Après une première édition éphémère dans un hôtel particulier du 9e arrondissement orchestrée par le mandataire Lionel Bensemoun (Le Nüba, Hôtel Amour, La Mano, Le Baron, Nanashi, La Fidélité, Le Fantôme, Villa Lena), le Consulat envisage son adresse définitive le long de la darse de Rouvray, sous la forme d’une escale engagée, festive, green et solidaire, accessible par un ponton flottant.

Les anciens ateliers de métallerie et de menuiserie édifiés en 1936 sont reconvertis en laboratoire partagé, espace de réflexion, de création et de diffusion co-exploité par le Liid (Raphaële Bidault-Waddington). Le Consulat se distingue ainsi des traditionnelles démarches de reconversions de patrimoine industriel en simples équipements culturels, pour devenir un véritable laboratoire de résilience urbaine. Sa programmation quotidienne évolue sous la forme d’ateliers, débats, conférences, co-working, projections, expositions, happenings artistiques, performances ou concerts. Tous les formats sont explorés pour aborder des thématiques comme l’environnement, l’économie sociale et solidaire, les formes de gouvernance, les nouvelles technologies...

L’architecte Julien Beller propose d’héberger la salle polyvalente à RDC dans un volume en bois totalement insonorisé et isolé thermiquement. Sa matérialité et le langage contemporain de sa volumétrie tranchent avec l’existant. La modularité des espaces est une garantie de résilience dans le temps, et donc de performance environnementale et collaborative. La cour extérieure fait l’objet d’un travail de construction participative, pour inventer les formes qui permettront de l’abriter ponctuellement des intempéries sans engager d’aménagements irréversibles.

 

http://www.leconsulat.org/

http://www.liid.fr/

© Julien Beller architecte