Petite Ceinture

Paris XIV

Programme
Création de deux accès et stratégie d’activation temporaire d’un tronçon de la petite ceinture en amont de son ouverture définitive au public
Lieu
Petite Ceinture rue Didot (Paris 14e)
Année
2016
Maîtrise d’ouvrage
Ville de Paris
Maîtrise d’œuvre
Julien Gougeat Architecte
Benjamin Testa : artiste scénographe
La Condition Urbaine : sociologue
Superficie
4000 m2
Mission
Mission de programmation et de réalisation d’actions par des collectifs de compétences pluridisciplinaires dans le cadre de l’aménagement de la Petite Ceinture Ferroviaire
Etat du projet
Concours

 

Tantôt encaissée, tantôt surélevée, souvent invisible, la Petite Ceinture soulève des enjeux d’aménagements multiples. Connectée au réseau ferré national du temps de son exploitation, elle fait aujourd’hui figure d’infrastructure autarcique. Pour notre collectif, la séquence très encaissée du 14e arrondissement pose avant tout la question du raccordement de cet espace retranché, presque « hors ville », non plus au réseau ferré national, mais à l’espace public grand-parisien. Comment investir sans l’altérer un site dont la valeur tient justement à son inaccessibilité, à son aspect préservé ?
Comment faire partager au public une expérience par essence confidentielle, réservée jusqu’ici à ceux qui, au détour d’un trou dans la clôture, ont un jour marché sur la Petite Ceinture ?

Notre proposition de mise en mouvement est à la fois radicale et sobre :
· Accéder : créer physiquement les conditions d’accès à cette séquence
· Activer: découvrir le site tel qu’il est, et esquisser de futurs usages possibles en lien avec les activités et événements du quartier

Le premier volet de notre intervention consiste à concevoir non pas un seul, mais deux accès au site, pour inciter à parcourir son linéaire et proposer des expériences différentes, ludique ou contemplative.Le design de ces accès conditionne étroitement la manière dont les visiteurs aborderont le site. Un toboggan peut amplifier l’immersion instantanée dans l’univers végétal de la Petite Ceinture et créer une attraction à l’échelle du quartier. A l’inverse, des plateaux successifs reproduiraient la progression graduelle de ceux qui se sont longtemps aventurés sur son parcours en explorateurs urbains. En proposant des points de vue possibles depuis les talus, cet accès permet aussi d’investir un espace en tranchée dans son volume. Notre intervention s’attachera donc à scénariser l’entrée sur un espace au statut particulier, et à accompagner un changement d’état d’esprit, voire d’attitude, en même temps qu’un changement de niveau.


 

© Julien Gougeat